LA VIOLENCE CONJUGALE, C'EST QUOI AU JUSTE...


Comparée à d'autres formes de violence, la violence conjugale est très particulière. D'abord, elle ne surgit pas au hasard, entre étrangers, mais s'exerce toujours dans le cadre d'une relation amoureuse, actuelle ou passée.

Elle n'est pas le fait de quelques gestes, de gifles ou d'insultes. La violence conjugale renvoie à une foule de comportements quotidiens, depuis les coups superficiels jusqu'aux blessures graves, en passant par l'agression sexuelle, la violence psychologique et le viol. Elle s'exerce selon un enchaînement de stratégies utilisées par l'agresseur dans le but de dominer sa victime et de s'assurer qu'elle ne le quittera pas. L'agresseur utilisera donc un cycle en quatre phases :

Les deux premières servent à prendre le contrôle de sa partenaire : tension et agression les deux autres visent à récupérer sa partenaire: justification et réconciliation.

Le cycle se répète ainsi à plusieurs reprises pour resserer toujours plus son étau sur la victime.

La violence conjugale se reconnaît également à sa constance. Elle persiste dans le temps et installe lentement mais sûrement une dynamique qui permet à l'agresseur de garder le contrôle sur sa partenaire. Habituellement, celle-ci sera non seulement atteinte dans son intégrité physique et morale, mais aussi de plus en plus décentrée d'elle-même au profit du conjoint.

 

 

 

 

 

Les textes proviennent de la brochure "La violence, c'est quoi au juste?" publiée par le Regroupement des maisons d'hébergement.

(www.maisons-femmes.qc.ca)